HOME BIO L'ALBUM CONCERTS PHOTOS VIDEOS CONTACTS        
 

POIGNOT
Biographie

L’histoire commence simplement dans les années 80. Après quelques jeunes années à jouer de la guitare classique, formatrices mais un peu ennuyeuses, JM POIGNOT monte, avec son frère et 2 copains, son premier groupe de rock : Natig.

Enchaînement de concerts dans les bars, dans la rue, dans des conditions parfois rocambolesques. Mais la musique ne nourrit pas son homme. Alors on cumule plusieurs boulots pour continuer à se faire plaisir avec deux ou trois concerts du groupe, des sélections d’Hexagonal Rock ou du Printemps de Bourges, des premières parties de Old Tennis Shoes, Dominic Sonic, Les Sheriffs, Kid Pharaon, etc. Mais là il faut se rendre à la dure réalité, la gloire ce n’est pas pour tout de suite !

On charge les camions, on pousse les caisses, jusqu’au jour où le destin se charge du changement de cap. Tout en restant dans le monde de la musique. POIGNOT part sur la route comme Tour Manager avec divers groupes et artistes. (Kassav’, Thiéfaine, Yves Jamait, Catherine Ringer etc. …). Des années de tournées à travers le monde. Sur lui il a toujours un carnet pour noter des sensations, des images, des instantanés. Il empile ses carnets, et les maquettes. La guitare et l’ordinateur ne sont jamais loin, en espérant un jour avoir le temps de trier tout ça. Jusqu'à ce mois de janvier 2010 où la vie se fait électrochoc, les sentiments se heurtent, limite « nervous breakdown ». Il décide que c'est maintenant. Les démons de la musique réveillant ses besoins de liberté. Il doit faire. Juste pour faire. Il appelle ses potes musiciens en n’y croyant guère, tout le monde est plutôt occupé. Et surprise, c'est oui ! Réunissant ainsi une équipe de fines gâchettes aux CV impressionnants. Mais attention, ici ce ne sont pas des musiciens de séance qui sont venus cachetonner, non ! De vrais Compagnons de route, croisés au fil des ans et des tournées, séduits par le projet de JMP et qui ont dit banco ! Tout le monde est d'accord. Il faudra juste jongler avec les plannings de chacun. C'est au studio Audiolane, chez Bruce Cherbit à La Garenne-Colombes, qu'ils commencent à enregistrer, entre deux bus de tournée. Les chansons prennent forme au fil des séances, certaines sont abandonnées au profit d'autres qui se créent, et c'est ainsi que l'on arrive à ce "loup commun", direct, enregistré très vite. L’histoire rebascule et sort du banal, on remet tout en jeu, cap à 180°, l’homme de l’ombre revient dans la lumière. Il est temps de remonter sur scène. POIGNOT aura deux parrains de rêve pour l’aider dans cette nouvelle aventure. D’abord Yves Jamait qui le fait jouer dans certains de ses « Bars à Jamait », en première partie, et en duo. Puis HF Thiéfaine qui l’invite en guest sur sa scène et pour assurer des premières parties de l’ « Homo plebis ultimae tour ».

L’amitié est au rendez-vous ! La deuxième partie de la route sera de mettre sur scène ce Loup qui n’est plus solitaire. C'est tout de suite ! La meute est lâchée.